Jody Horcholle

Les libertés individuelles, c’est notamment le respect de l’inviolabilité et de l’intégrité du corps humain, le respect à la vie privée, le respect à la liberté fondamentale du consentement libre et éclairé du patient et le droit à son information.

Ainsi, une obligation vaccinable viendrait porter atteinte à nos droits fondamentaux.

Chacun doit donc pouvoir librement choisir de se faire vacciner ou non.

Il parait évident que pour les personnes âgées et celles à risque du fait de leur santé le rapport bénéfice/risque de la vaccination est positif. Pour les personnes jeunes et en bonne santé la question peut se poser. Nous ne connaissons pas les effets secondaires à long terme. Les effets secondaires à court termes sont nombreux mais la plupart sans gravité.

Il est illusoire de penser que la vaccination fera disparaître totalement le virus. Dans les pays pauvres où le vaccin n’est pas proposé à la population en nombre suffisant, des mutations existeront. La France n’est pas hermétique et les résidents de ces pays pourront un jour introduire un nouveau variant dans notre pays. Il faut espérer que les vaccins soient également efficaces dans cette situation.

Il y a des personnes qui ne pourront pas se faire vacciner, car le vaccin est déconseillé du fait de leur état de santé. Il n’est pas envisageable qu’elles soient confinées à vie ou qu’elles soient privées de leur vie sociale.

Nous oublions trop vite les héros que nous avons applaudis tous les jours à 20 h ! Aujourd’hui, les soignants sont critiqués car ils seraient ceux qui véhiculent le vaccin dans les établissements hospitaliers. L’opinion publique s’émouvait-elle-autant quand ces mêmes personnes soignaient leurs proches sans matériel de protection adapté ?

Il est tout autant important de conserver nos libertés individuelles que de préserver notre santé. Quelle honte pour certain d’oser demander à ce que l’on affiche les soignants avec un badge pour savoir s’ils sont vaccinés ou non ! Un soignant qui ne pourra pas se faire vacciner parce que cela lui est contre-indiqué devra-t-il changer de métier ?

Nous devons encore, aujourd’hui, respecter les gestes barrières. Nous devons être patients pour retrouver la vie d’avant. Nous devons aussi être prudents face à un virus que nous ne connaissons pas encore totalement. Au lieu de de voir les pro vaccins et les anti vaccins, il me parait plus pertinent de lutter ensemble contre le virus en trouvant les meilleures solutions qui puissent convenir à tous.

En ce qui me concerne, je défends surtout nos libertés individuelles. Il me parait important que même dans un tel contexte que nos droits soient préservés.

Share Button

Categories:

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 ⁄ 9 =