Jody Horcholle

Un enseignement hybride consiste à réaliser des séquences pédagogiques en classe et en ligne de manière complémentaires. La partie en ligne devient une substitution réfléchir pour certaines activités en classe et non un ajout à une charge de cours.

L’un des principaux défis à la conception d’un enseignement hybride se trouvent dans la répartition des activités en lignes et en classe afin de trouver un juste équilibre.

Ainsi, dans les progressions pédagogiques les enseignants intègrent les modalités distancielles (classe inversée, classe en ligne). Les scénarios deviennent adaptables et modulaires pour répondre aux enjeux pédagogiques (accompagner, différencier, évaluer).

La crise du COVID tend à modifier le travail des enseignants et permet de s’interroger sur la nouvelle place de l’enseignant dans la classe. La désynchronisation est au cœur de cette transformation.

Les outils de l’hybride (ENT, la classe virtuelle du CND, pronote, Quiziniere, MOODLE, QR codes…).

La combinaison d’apprentissage peut se faire en mode synchrone (partage des documents en même temps pour les élèves en présentiel et en distanciel) ou asynchrone.

La classe inverse consiste à découper en plusieurs temps la séquence pédagogique :
Avant le cours : Les élèves préparent pour participer aux activités en classe.
Pendant le cours : Les élèves mettent en pratique les concepts clés avec des rétroactions, l’apprentissage est collaboratif.
Après le cours : Les élèves vérifient leurs apprentissages et peuvent élargir leurs savoirs.

Les avantages de l’enseignement hybrides sont nombreux. Il permet de s’affranchir des contraintes d’espace (des salles) et de temps. Les supports de cours sont diversifiés et peuvent tenir compte de tous les profils d’élèves et d’individualiser le travail à effectuer. Les élèves deviennent plus actifs de leurs apprentissages. La diversité des supports permet aux élèves de mieux mémoriser les savoirs. Le droit à l’erreur est renforcé puisqu’il est possible par exemple de recommencer plus facilement les activités.

Les deux principaux inconvénients. La fracture numérique et le manque d’autonomie des élèves parfois lorsqu’ils sont seuls à leur domicile.

Share Button

Categories:

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 + 10 =